alexandra-recyclo-centre
Nouvelles

Le Recyclo-Centre : un magasin accessible pour tous

Dans l’univers de l’économie circulaire

Le 28 juin dernier, Andrée-Anne et moi (Mélodie) avons rencontré la directrice des opérations du Recyclo-Centre, situé à Sorel-Tracy, Alexandra. Le magasin n’a beau ouvrir que dans 1 heure, toute l’équipe remplit les étalages d’objets de toutes sortes : vêtements, sacs à mains, chaussures, jouets, livres, vaisselle, etc.

Je lui demande s’ils doivent remplir les étalages quelques fois par semaine. Plusieurs fois par jour, qu’elle me répond.

Alexandra nous montre une table où sont disposés avec goût un assemblage hétéroclite de bols, assiettes, vases et bibelots. L’ensemble est attrayant. On remarque tout de suite une jolie assiette, une corbeille qui serait parfaite sur un comptoir, un coussin qui a l’air neuf…  « Ça c’est la spécialité de Marie (une de leurs employés) de bien placer les choses pour que ça parte rapidement. Tout ça, 15 minutes après l’ouverture, ce sera parti. J’ai déjà quelqu’un qui s’affaire à sélectionner de nouvelles choses qui vont les remplacer», soutient Alexandra.

Bien plus qu’un centre de tri

Ce magasin d’économie circulaire est plein d’objets, mais aucun déchet ne s’y retrouve. Ici, ce sont les matières. Ils trient les tissus, les électros, les outils et les classent dans leurs catégories respectives avant d’être mis sur le plancher. Dehors, on accueille les donateurs avec le sourire et tout est classé dès réception. S’en suit l’inspection et les tests afin de bien organiser le tout. Le roulement des matières est impressionnant.

Des bacs contenant une vingtaine de gros sacs noirs remplis de vêtements attendent de passer à l’étape suivante. On en remplit environ 10 par jour. C’est une quantité énorme de textile à gérer!

Les citoyens qui arrivent avec des planches de bois, de la peinture ou du métal sont envoyés à L’écocentre régional Pierre-De Saurel qui est lui aussi géré par le Recyclo-Centre via une entente contractuelle avec la MRC de Pierre-De Saurel. C’est là que nous mène Alexandra après la visite du labyrinthe du Recyclo-Centre. Ici s’amoncellent les monticules de pièces métalliques, de branches, de planches, de plastique et d’autres matières. La somme de notre consommation quotidienne est fulgurante et ce n’est que pour un seul territoire.

matieres-recyclo-centre
Plusieurs objets électroniques.
matières recyclo-centre
Des matières entassées.

Œuvrer pour diverses clientèles

En la suivant, elle nous montre l’Atelier, un centre de travail adapté pour des personnes qui vivent avec un handicap intellectuel ou physique. Un monsieur en fauteuil roulant scie un bout de métal dans un éclat de flammèches incroyable. « Tu sais, ce monsieur-là, s’il n’était pas ici, il serait seul dans son appartement à s’ennuyer. Nous, on le garde occupé », souligne Alexandra.

Partout, ça travaille avec concentration. Une vingtaine d’employés s’affairent au Recyclo-Centre pour faire rouler la business et soutenir les gens qui s’inscrivent à divers programmes. Une entente avec une institution scolaire permet à des jeunes éloignés du marché du travail de suivre une formation qualifiante. Pour plusieurs, ce sera le premier diplôme obtenu. Une petite victoire à chaque histoire qui fait la fierté des intervenantes en place.

Une mission sociale et de cœur

Quand on demande à Alexandra de parler de la mission du Recyclo-Centre, on sent définitivement la passion qui l’anime. « On veut que ça roule, que le modèle d’affaires continue de se développer, car c’est avec ça qu’on prend soin du monde! J’engage des gens en fonction des valeurs et de la sensibilité qu’ils ont. Les compétences finissent par s’apprendre. Le principal, c’est le respect des gens », affirme Alexandra.

La mission environnementale est également primordiale pour l’entreprise. Tous les objets reçus sont des matières à revaloriser, et non des déchets. Le défi est de les trier et de trouver quoi en faire, à qui les revendre. Parfois, c’est impossible de trouver preneur.

D’ailleurs, Alexandra mentionne qu’ils ont des ballots de plastique qui attendent de trouver un acquéreur. Après un certain temps, ils n’ont d’autres choix que de les remettre à des partenaires qui ont des pratiques moins favorables à l’environnement telles que l’enfouissement ou d’envoyer le tout dans les pays du Sud. C’est aussi ça, la réalité.

Décidément, la mission sociale et environnementale, c’est du sérieux pour cette équipe! Longue vie au Recyclo-Centre de Sorel-Tracy!

Sachez que l’équipe de L’Atelier est disponible pour vos besoins d’assemblage et de montage de produits divers. N’hésitez donc pas à faire affaires avec eux! C’est toujours une bonne chose d’encourager une entreprise d’économie sociale. Et quand on parle d’économie circulaire, l’impact est redoublé, tout le monde est gagnant!

 

 

Partagez cet article!

À lire aussi

eric caron-pecem
Nouvelles

Une salle multiculturelle pour Radio-Acton

Nouvelles

Un nouveau regard sur le PECEM

Nouvelles

La grande sortie annuelle des Pôles au Manoir du Lac Delage

Abonnez-vous à notre infolettre !